http://kalamba.net/bashilange/identite.htm

Qui sont les Lulua Bashilange de Kalamba?

  • L’IDENTITÉ DES LULUA

    Extrait de De la lutte pour la libération du peuple Lulua de Mukenge Shabantu

    A. ORIGINES

    1. L’ancêtre commun

    « Les Lulua qu'on appelle aussi Bena Lulua, occupent un territoire vaste de la Province du Kasaï, à la limite sud de la forêt de Dekese, la rivière Kasaï en marque exactement la frontière Ouest. Le pays est traversé par un affluent du Kasaï dont les Européens ont emprunté le nom pour désigner la tribu, car vers 1880, au début de l'exploration, on parlait de Bena moyo et surtout de Bashilange ...
    L'orthographe Lulua est aujourd'hui adoptée par la tribu, la rivière gardant sa forme ancienne Luluwa. A vrai dire, c'est une ethnie difficile à caractériser, ses relations avec les Kete et surtout avec les Baluba du Kasaï restant imprécises bien qu'elle ait avec ces derniers une réelle parenté culturelle, surtout en ce qui concerne le tshiluba, leur langue commune. »

    Voilà ce qu'en dit le Frère Cornet.
    Mais les Lulua sont parmi les descendants de NKOLE LUABA­NYA, fils de BENDE MUANA. Celui-ci est fils de BENDE BENDE considéré, à son tour, comme fils de BENDE dit« WA MAWEJA MVI­DI MUKULU ». NKOLE LUABANYA était frère du célèbre ILUNGA
    MBIDI des Songe Shankadi et de bien d'autres.

    Après avoir parcouru des centaines et des centaines de kilomètres, ils quittèrent Nsanga-a-Lubangu vers le 17' siècle. Ils traversèrent les

    territoires de Kasongo, Mutombo Mukulu, Kanda-Kanda, Ngandanjika, Bakwanga et Dimbelenge avant de s'établir dans les val­lées de la Lukula, de la Muanzangoma, de la Moyo, de la Lulua, de la Kaluebo, de la Tshikapa et de Nsadi ou Kasaï, terres alors inhabitées.
    Depuis leur arrivée dans la région où ils habitent actuellement, les Lulua ont conservé les terres ainsi occupées dans les territoires de Dibaya, Kananga, Kazumba, Demba, Luebo, Tshikapa et dans le sud de Mweka. Nous serions incomplets si nous ne mentionnions pas la présence d'une poignée importante de Lulua dans le nord de Mweka et sur une bonne partie du territoire d'Ilebo.

    Les Lulua par leur origine généalogique se rattachent à l'ancêtre NKOLE a TSHILONDA LUABANYA dont la résidence se serait fixée à Nsanga-a-Lubangu. Nsanga-a-Lubangu que l'on situe entre l'Est de Kamina et Malemba Nkulu suivant certaines personnes interrogées, dont feu le grand Chef KASONGA NYEMBUE chez qui nous avons passé deux jours, dans le cadre de nos recherches. Bref, N sanga-a­Lubangu se trouverait dans la sous-région de Tanganyika, à Kalemie pensent certaines autres.

    Il y a lieu de rappeler ici que les particules «Bena» et «Bakwa» aujourd'hui décriées, sont utilisées en langue luba pour désigner une appartenance de quelqu'un en parlant des personnes par rapport au clan. Q!1elques exemples des appellations de «Bena» et «Bakwa» : Bena Kasase, Bena Kashiye, Bena Mulenga, Bena Biyombo, Bakwa Meta, Bakwa Mushilu, Bakwa Tshidimba, Bakwa Mamba, Bakwa Mbuyi, Bakwa Ipa, Bakwa Mpia, Bakwa Tshiame, Bakwa Beya, Bakwa Longo, Bakwa Muanza, Bakwa Pele, Bakwa Lule, Bakwa Kanyoka, Bakwa Tamba, Bena Kapuku, Bena Milombe, etc.
    La situation est pratiquement identique chez les Baluba où l'on parle de Bena et Bakwa Tshimuna, Bakwa Kalonji, Bena Muya, Bena Kalambayi, Bakwa Bowa, Bena Mulombo, Bena Mpuka, Bakwa Lonji, etc.

    Il arrive cependant que ces mêmes particules servent à rendre d'autres nuances que l'appartenance. C'est ainsi que «Bakwa » peut aus­si désigner la descendance comme dans Bakwa Kalonji etc. Tandis que «Bena» peut désigner aussi qu'un clan possède une qualité, une doctri­ne, une vertu ou possède une chose à un très haut degré. Ainsi, les Lulua en pratiquant le culte du chanvre se proclamaient les dépositaires de la vie, c'est-à-dire, Bena Maya et leurs voisins les appelaient : «Bena Maya ». Ce «maya » n'est pas du tout un ancêtre mais une propriété que les Lulua croyaient recevoir du culte du chanvre".

    En depit de certains actes de violence qui venaient parfois perturber les relations entre les Lulua eux-mêmes, il y a lieu de reconnaitre et meme d'affirmer ici que dans l'ensemble, les Lulua constituent un peuple qui aspire a la paix et a la cohabitation pacifique.

    1. http://kalamba.net/bashilange/identite.htm